Presse

L'école des super-héros par My Little KIDS

Retrouvez l'interview de Lionel Sayag avec les équipes de My Little KIDS. Il y parle de cette école à la pégadogie innovante, pour les plus petits, comme les plus grands.

My Little Kids
Des idées pour épater vos enfants
L'école des super-héros par My Little KIDS

Article complet sur : My Little Kids

L'autre jour, entre deux tours de toboggan, on a entendu parler d'une drôle d'école. Elle donnerait envie d'apprendre avec les doigts, la tête et le coeur. Elle donnerait aussi des cours aux parents le soir. Et on la squatterait même pendant les vacances. Cette école-là, elle existe pour de vrai. Elle s'appelle L'Autre Ecole, elle a posé ses crayons à Boulogne, et on a mis le grappin sur son papa, Lionel.

Lionel, il a des classes pleines de super-héroïnes et de super-héros. Rassurez-vous, ce sont des enfants normaux, sauf que les enseignants ont une mission bien précise : donner à l'école des allures de forum, de place de village où l'on s'échange des conseils, des savoirs et où l'on passe du bon temps. Tout ça, dans le but de révéler le potentiel de chacun. Le tout, en suivant le programme de l'éducation nationale, et en adaptant les méthodes d'apprentissage. Entièrement bilingue et surtout complètement bienveillante, c'est un peu l'école du kiff. On aurait adoré y accrocher notre cartable. Ça tombe bien, il y a aussi des cours du soir pour les parents. Sortez vos cahiers !

Presse

La France qui résiste : L'Autre École veut changer la donne !

Le jeudi 9 septembre 2021, dans sa chronique La France qui résiste, Justine Vassogne s'est penchée sur un réseau d'écoles privées en pleine expansion hors contrat...

BFM TV
Presse

France TV en visite à L'Autre École de Boulogne !

Nous avons eu le plaisir d'accueillir l'équipe de France 2 au sein de notre école le jeudi 17 septembre 2021 pour un reportage Télématin !

Télématin
Presse

L'Autre École est dans Le Parisien !

« Ma fille veut aller en classe même malade maintenant ! » : L'Autre École à Boulogne-Billancourt séduit et tisse sa toile - Le Parisien

Le Parisien